samedi 9 mars 2013

Petit tour au Brésil (Rio/Manaus)


En juillet 2006, j'ai dû partir au Brésil et au Costa Rica environ un mois, pour des raisons professionnelles, et j'en ai profité pour visiter Rio de Janeiro en 1 journée, et la ville de Manaus, dans la forêt amazonienne.


Quelle chance, mon hôtel était devant la plage de Copacabana, jouxtant celle d'Ipanema. A cette époque de l'année, c'était l'hiver donc très peu de gens sur la plage, mais il faisait quand même plus de 25° !
Pour Rio, j'ai du prendre un guide toute la journée, car il n'était pas recommandé pour un touriste de se promener seul, beaucoup de gamins vous entourent et vous arrachent bijoux et sac.
J'ai quand même pris du plaisir à aller en haut du Pain de sucre en téléphérique, voir le Christ sur le  Corcovado et la magnifique vue sur la baie de Rio. D'ailleurs grande surprise de constater qu'il y a en fait un chapelet d'îles.
Le nouveau Rio n'est fait que de grands immeubles au bord de l'océan, pas très joli.
J'ai déjeuné dans un restaurant où l'on sert le fameux plat unique, le Rodizio, avec sept viandes grillées au feu de bois avec ses accompagnements et les fameuses bananes frites, en plus à volonté... beaucoup trop pour moi !

A Manaus, grand dépaysement, un port immense et avec une grande activité économique (zone défiscalisée) au bord de l'Amazone. Mon hôtel de luxe j'avoue, était aussi au bord du fleuve, qui est si grand que je ne pouvais voir l'autre berge.
J'ai été très bien accueillie, les gens sont très hospitaliers et adorables, on m'a baladée partout !
Manaus et Rio ont subi l'influence française, d'ailleurs beaucoup de monuments ont une architecture française, comme l'opéra de Manaus, ou d'ailleurs il y a avait une exposition sur Camille Claudel. J'ai été surprise de voir que beaucoup de brésiliens apprenaient le français. Moi je m'en sortais entre l'anglais et l'espagnol.



Le week-end j'ai fait la croisière à l'embouchure du fleuve, là où le Rio Negro aux eaux sombres se jette dans le rio Solimões, aux eaux jaunes. La confluence de ses deux fleuves donne naissance à l' Amazone.
La rencontre est difficile, car les eaux de l' un et de l' autre ne se mélangent pas, elles continuent à couler côte à côte. La science explique cette étrangeté de la nature par la différence de rapidité, de densité et de température entre les deux cours d' eau. Assez surprenant..


J'ai aussi visité un hôtel dans la jungle, l'hôtel "Ariau", qui propose des chambres dans les arbres, comme la maison de Tarzan. C'est quand même un hôtel de luxe avec la climatisation et cartes magnétiques ! :o)

C'était la saison des pluies, mais j'ai eu beaucoup de chance car en fait je n'en ai pas eu du tout, et l'air est déja assez étouffant dans la forêt amazonienne. J'ai pu voir quelques pirahanas, des alligators, des singes ...


Un autre week end une famille brésilienne m'a emmené voir la cascade del Presidente Figueres et déjeuner dans une auberge typique.


A Manaus, les gens se sentent isolés car il faut prendre soit le bateau (très long), soit l'avion (très cher), et ils n'ont donc pas l'occasion de beaucoup bouger.
A la fin des 2 semaines et demi, départ pour le Costa-Rica, mais petit problème technique avec l'avion qui nous a obligé à atterrir et dormir à Panama city ! que d'aventures ... j'ai quand même pris l'avion 13 fois en 1 mois et demi... il ne faut pas être superstitieux !